20 Réputation
  • 20
  •  
  • 10
  •  
  • 0
  • jan
2 Badges
  • 2
  •  
  • 1
  •  
  • 0
  • jan

  • +2
    Vote pour 03-02-2019
    Ne devrions nous pas commencer par le commencement ? 


    L'étape -1 si on reprend la nomenclature de @nicolas. 


    Je m'explique : 

    Si l'on veut être véritablement démocratique, nous ne devons pas baser le bien fondé du RIC sur des sondages. 

    D'après ce que j'ai entendu en conférence ce jour sur Démos Kratos, 83% des français seraient en faveur du RIC. C'est très bien sauf que moi personne n'est venu me demander mon avis... 

    Evidement je suis pour, et il me semble important toute fois de souligner le fait qu'on ne peut agir de façon à imposer quoi que ce soit quand on cherche à faire émerger la Démocratie. 

    En gros, on ne peut pas baser un changement qui vise à plus de démocratie avec un acte de départ qui ne l'aurait pas été. 


    Donc, le premier référendum à devoir tenir selon moi c'est bien celui de savoir si le peuple souhaite l'inscription du référendum d'initiative citoyenne en toutes matières dans la constitution. 


    Il ne faut véritablement pas négliger cet aspect car le gouvernement lui ne le négligera pas et l'opposera à coup sûr. 


    S'il est évident que le mise en place d'un référendum est complexe de part la logistique qu'il impose, la population a démontré largement depuis plusieurs semaines maintenant qu'elle savait être solidaire et qu'elle pouvait s'organiser pour rompre les chaines, elle a maintenant besoin d'un cap sinon elle risque de s'essouffler. 

    Ce cap ne pourrait-il pas justement d'organiser ce 1er référendum ? 

    Ne serait-ce pas là une émancipation fantastique de la population par le reprise en main de son pouvoir, le pouvoir de s'exprimer ? 


    Les urnes dorment dans les mairies, elles ne demandent qu'à remplir leur fonction : recueillir l'expression des français. 




  • +2
    Vote pour 11-01-2019
    Ne devrions nous pas commencer par le commencement ? 


    L'étape -1 si on reprend la nomenclature de @nicolas. 


    Je m'explique : 

    Si l'on veut être véritablement démocratique, nous ne devons pas baser le bien fondé du RIC sur des sondages. 

    D'après ce que j'ai entendu en conférence ce jour sur Démos Kratos, 83% des français seraient en faveur du RIC. C'est très bien sauf que moi personne n'est venu me demander mon avis... 

    Evidement je suis pour, et il me semble important toute fois de souligner le fait qu'on ne peut agir de façon à imposer quoi que ce soit quand on cherche à faire émerger la Démocratie. 

    En gros, on ne peut pas baser un changement qui vise à plus de démocratie avec un acte de départ qui ne l'aurait pas été. 


    Donc, le premier référendum à devoir tenir selon moi c'est bien celui de savoir si le peuple souhaite l'inscription du référendum d'initiative citoyenne en toutes matières dans la constitution. 


    Il ne faut véritablement pas négliger cet aspect car le gouvernement lui ne le négligera pas et l'opposera à coup sûr. 


    S'il est évident que le mise en place d'un référendum est complexe de part la logistique qu'il impose, la population a démontré largement depuis plusieurs semaines maintenant qu'elle savait être solidaire et qu'elle pouvait s'organiser pour rompre les chaines, elle a maintenant besoin d'un cap sinon elle risque de s'essouffler. 

    Ce cap ne pourrait-il pas justement d'organiser ce 1er référendum ? 

    Ne serait-ce pas là une émancipation fantastique de la population par le reprise en main de son pouvoir, le pouvoir de s'exprimer ? 


    Les urnes dorment dans les mairies, elles ne demandent qu'à remplir leur fonction : recueillir l'expression des français. 




  • +2
    Vote pour 10-01-2019
    Ne devrions nous pas commencer par le commencement ? 


    L'étape -1 si on reprend la nomenclature de @nicolas. 


    Je m'explique : 

    Si l'on veut être véritablement démocratique, nous ne devons pas baser le bien fondé du RIC sur des sondages. 

    D'après ce que j'ai entendu en conférence ce jour sur Démos Kratos, 83% des français seraient en faveur du RIC. C'est très bien sauf que moi personne n'est venu me demander mon avis... 

    Evidement je suis pour, et il me semble important toute fois de souligner le fait qu'on ne peut agir de façon à imposer quoi que ce soit quand on cherche à faire émerger la Démocratie. 

    En gros, on ne peut pas baser un changement qui vise à plus de démocratie avec un acte de départ qui ne l'aurait pas été. 


    Donc, le premier référendum à devoir tenir selon moi c'est bien celui de savoir si le peuple souhaite l'inscription du référendum d'initiative citoyenne en toutes matières dans la constitution. 


    Il ne faut véritablement pas négliger cet aspect car le gouvernement lui ne le négligera pas et l'opposera à coup sûr. 


    S'il est évident que le mise en place d'un référendum est complexe de part la logistique qu'il impose, la population a démontré largement depuis plusieurs semaines maintenant qu'elle savait être solidaire et qu'elle pouvait s'organiser pour rompre les chaines, elle a maintenant besoin d'un cap sinon elle risque de s'essouffler. 

    Ce cap ne pourrait-il pas justement d'organiser ce 1er référendum ? 

    Ne serait-ce pas là une émancipation fantastique de la population par le reprise en main de son pouvoir, le pouvoir de s'exprimer ? 


    Les urnes dorment dans les mairies, elles ne demandent qu'à remplir leur fonction : recueillir l'expression des français. 




  • +2
    Vote pour 10-12-2018
    Ne devrions nous pas commencer par le commencement ? 


    L'étape -1 si on reprend la nomenclature de @nicolas. 


    Je m'explique : 

    Si l'on veut être véritablement démocratique, nous ne devons pas baser le bien fondé du RIC sur des sondages. 

    D'après ce que j'ai entendu en conférence ce jour sur Démos Kratos, 83% des français seraient en faveur du RIC. C'est très bien sauf que moi personne n'est venu me demander mon avis... 

    Evidement je suis pour, et il me semble important toute fois de souligner le fait qu'on ne peut agir de façon à imposer quoi que ce soit quand on cherche à faire émerger la Démocratie. 

    En gros, on ne peut pas baser un changement qui vise à plus de démocratie avec un acte de départ qui ne l'aurait pas été. 


    Donc, le premier référendum à devoir tenir selon moi c'est bien celui de savoir si le peuple souhaite l'inscription du référendum d'initiative citoyenne en toutes matières dans la constitution. 


    Il ne faut véritablement pas négliger cet aspect car le gouvernement lui ne le négligera pas et l'opposera à coup sûr. 


    S'il est évident que le mise en place d'un référendum est complexe de part la logistique qu'il impose, la population a démontré largement depuis plusieurs semaines maintenant qu'elle savait être solidaire et qu'elle pouvait s'organiser pour rompre les chaines, elle a maintenant besoin d'un cap sinon elle risque de s'essouffler. 

    Ce cap ne pourrait-il pas justement d'organiser ce 1er référendum ? 

    Ne serait-ce pas là une émancipation fantastique de la population par le reprise en main de son pouvoir, le pouvoir de s'exprimer ? 


    Les urnes dorment dans les mairies, elles ne demandent qu'à remplir leur fonction : recueillir l'expression des français. 




  • -2
    Vote annulé 10-12-2018
    Ne devrions nous pas commencer par le commencement ? 


    L'étape -1 si on reprend la nomenclature de @nicolas. 


    Je m'explique : 

    Si l'on veut être véritablement démocratique, nous ne devons pas baser le bien fondé du RIC sur des sondages. 

    D'après ce que j'ai entendu en conférence ce jour sur Démos Kratos, 83% des français seraient en faveur du RIC. C'est très bien sauf que moi personne n'est venu me demander mon avis... 

    Evidement je suis pour, et il me semble important toute fois de souligner le fait qu'on ne peut agir de façon à imposer quoi que ce soit quand on cherche à faire émerger la Démocratie. 

    En gros, on ne peut pas baser un changement qui vise à plus de démocratie avec un acte de départ qui ne l'aurait pas été. 


    Donc, le premier référendum à devoir tenir selon moi c'est bien celui de savoir si le peuple souhaite l'inscription du référendum d'initiative citoyenne en toutes matières dans la constitution. 


    Il ne faut véritablement pas négliger cet aspect car le gouvernement lui ne le négligera pas et l'opposera à coup sûr. 


    S'il est évident que le mise en place d'un référendum est complexe de part la logistique qu'il impose, la population a démontré largement depuis plusieurs semaines maintenant qu'elle savait être solidaire et qu'elle pouvait s'organiser pour rompre les chaines, elle a maintenant besoin d'un cap sinon elle risque de s'essouffler. 

    Ce cap ne pourrait-il pas justement d'organiser ce 1er référendum ? 

    Ne serait-ce pas là une émancipation fantastique de la population par le reprise en main de son pouvoir, le pouvoir de s'exprimer ? 


    Les urnes dorment dans les mairies, elles ne demandent qu'à remplir leur fonction : recueillir l'expression des français. 



  •  Premier argument × 1  Premier vote × 1
    Back to Top